François Purseigle

Sociologie des mondes agricoles

Agriculteurs et chercheurs

Comprendre les enjeux de la recherche en partenariat

Entre novembre 2004 et juin 2005, mes travaux post-doctoraux ont porté sur l’analyse sociologique d’un programme de recherche en partenariat et l’analyse de son impact sur le développement régional et ses acteurs. Ces travaux ont été réalisés au sein de l’UMR Innovation du centre INRA-AGRO de Montpellier.

Au début des années 90, l’INRA constate que la région administrative devient un niveau de gouvernance pour l’agriculture, les activités qui lui sont liées et l’espace rural. Les conseils régionaux et les organisations régionales ont en effet des marges de manœuvre pour adapter les politiques communautaires et nationales dans ces domaines. Leurs responsables politiques et techniques sont en attente de méthodes de diagnostic, de connaissance sur les évolutions en cours, d’outils d’aide à la décision, de solutions techniques face à des crises sectorielles ou locales, et de réflexions stratégiques, adaptés à leur niveau d’intervention. L’INRA décide donc en 1994 de compléter ses procédures nationales d’orientation et de programmation de la recherche en ouvrant (et en cofinançant) des programmes de recherche définis directement à l’échelle régionale. Dans trois régions pilotes (Languedoc Roussillon, Midi Pyrénées, Pays de Loire), un programme de recherche « régionalisé » (DADP-PSDR) est alors lancé pour analyser les déterminants régionaux du développement agricole et rural, et pour tester l’intérêt de mettre au point des innovations méthodologiques ou techniques valorisables par les responsables publics et professionnels en région. Le programme est étendu à 2 autres régions en 20001 (Midi Pyrénées et Bourgogne) et devrait poursuivre sa diffusion en 2005-2006, sous une forme à préciser. En Languedoc-Roussillon, ce programme a soutenu 22 projets dans sa phase I (1994-99) et 15 projets dans sa phase II (2001-04). Le caractère finalisé des projets et la proximité géographique des utilisateurs potentiels des résultats permettent assez facilement d’associer des acteurs du développement régional aux différentes étapes des projets de recherche.

Pour chacun des projets, l’ensemble des partenaires non-chercheurs a été rencontré et enquêté à travers des entretiens individuels semi-directifs. Si nécessaire, un complément d’enquête de la phase 2 a été réalisé auprès des porteurs chercheurs. L’objectif a été d’éclairer six thématiques : les dynamiques temporelles du partenariat, l’impact pédagogique réciproque recherche-développement-enseignement, l’inscription des projets dans le développement régional, les pratiques et les outils mobilisés par les chercheurs et les partenaires, les logiques de l’engagement partenarial et  la diffusion du savoir scientifique et son transfert. Il s’agissait ici de dépasser le recueil des points de vue. L’objectif était d’identifier et mesurer dans chaque projet les différents types d’innovation (nouvelles technologies, concepts, capacité d’analyse, déverrouillage d’un problème) issus des projets et valorisés par les acteurs de terrain (agriculteurs, entreprises IAA, organismes de développement, collectivités locales). Quels ont été les effets sur le fonctionnement et l’orientation de ces institutions ? Ces transferts de proximité sont-ils plus diversifiés, plus rapides et plus efficaces que dans la mécanique nationale habituelle ? Ces relations ont-elles modifié les questions, pratiques, ressources (capital social, humain, matériel) et produits, d’une part des équipes scientifiques, d’autre part des partenaires des projets ?

A la demande de la Région Languedoc-Roussillon et du Centre INRA de Montpellier ces travaux ont fait l’objet en 2005 d’un rapport de synthèse intitulé Programme DADP-PSDR2 Languedoc-Roussillon. Evaluation de la démarche partenariale et étude d’impact du programme sur le développement régional et ses acteurs et d’une communication et en 2006 d’une communication lors du colloque régional Agriculture et Agroalimentaire dans le développement des territoires en Languedoc-Roussillon : Quelles questions à la recherche ? (Campus INRA-Agro Montpellier).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>