François Purseigle

Sociologie des mondes agricoles

Agricultures de firme

Caractérisation des formes d’organisations sociales et économiques associées à l’agriculture de « firme »

Characterization of forms of social and economic organizations associated with « firm agriculture »

Le projet « AGRIFIRME » a pour objectif d’identifier et de caractériser ce qu’il convient  d’appeler les « agricultures de firme » et plus particulièrement les formes d’exercice, d’organisation et de gestion du métier d’agriculteur qui y sont associées.

Notre démarche vise à rendre compte de l’émergence  d’une nouvelle forme d’agriculture impensée encore aujourd’hui par la « communauté » des ruralistes.

Le développement d’une agriculture hautement capitaliste installée sur les marchés des matières premières,  de nouvelles formes de propriété du capital agricole, et l’arrivée de nouveaux acteurs témoignent de l’apparition de formes d’organisations sociales et économiques de l’agriculture en rupture avec les formes familiales jadis consacrées par les grandes politiques de la seconde moitié du vingtième.

A l’échelle du globe et à côté d’une agriculture familiale « sociétaire et abstraite »  aux logiques oscillant entre une approche strictement financière et patrimoniale apparaissent des agricultures de « firme » plus abouties portées par de nouveaux investisseurs (industries agro-alimentaires, fonds privés, Etats) qui souhaitent soit disposer d’une maîtrise totale de leur approvisionnement en matières premières agricoles et/ou de sécuriser de nouveaux placements financiers.

Notre ambition est de confronter une analyse sociologique des mondes agricoles dans la globalisation aux approches développées par les économistes, les géographes et les gestionnaires. La mobilisation interdisciplinaire autour de ce projet tient au souhait de caractériser, dans des contextes différents, le groupe des agriculteurs de firme selon les réponses qu’il apporte de manière identique ou contradictoire aux nouveaux systèmes de contraintes et d’opportunités qui s’impose à lui : globalisation et l’ouverture des marchés agricoles, situations d’incertitudes et de controverses autour de la gestion des écosystèmes, nouvelle donne énergétique.

Si ce projet participe de la structuration, dans le grand Sud-Ouest français, d’une équipe de jeunes chercheurs travaillant sur les mondes agricoles, il n’en demeure pas moins que son ambition est plus large.  Le plan d’action porté par la jeune équipe cherchera à répondre à deux défis majeurs, celui de la construction d’un cadre d’analyse interdisciplinaire et celui de l’analyse compréhensive d’une nouvelle forme d’agriculture en France et dans le monde.

Retrouvez toutes les actualités du programme AGRIFIRME sur le site : http://www.agrifirme.fr

The “AGRIFIRM” project aims to identify and characterize what is commonly referred to as “firm agricultures” and, in particular, the associated practice, forms of organization and types of management of the agricultural trade. Our objective is to account for the emergence of a new type of agriculture hitherto neglected by “rural studies”.

The development of a highly capitalist type of agriculture fully integrated into the commodity markets, of new forms of ownership of agricultural capital, and the arrival of new agents, testify to the emergence of social and economic organizations of agriculture at odds with the family-based forms recognised and supported by policy-makers in the second half of the twentieth-century.

At the global level, firm agricultures have now emerged beside “family agricultures”. The former are now supported by new investors (food industry, private funds, States) that wish to secure their supply of agricultural commodities and/or new investment opportunities.

Our ambition is to combine a sociological approach to agricultures in a globalized world with the analysis propounded by economists, geographers or management scholars. This interdisciplinary perspective derives from our commitment to characterizing “firm agriculture” in a variety of contexts and to approach its responses to new challenges and opportunities: globalization and opening of agricultural markets, uncertainties and controversies surrounding the preservation and management of ecosystems and of energy supplies.

This project will allow the consolidation of a network of early-career researchers based in the southwest of France. The objective is to build a common platform to confront categories of analysis with pragmatic imperatives. The action-plan elaborated by the team will address two major challenges: the construction of an interdisciplinary framework of analysis; the elaboration of a comprehensive analysis of new forms of agriculture in France and in the world.

 


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>