François Purseigle

Sociologie des mondes agricoles

La ferme verticale : image paroxystique de mondes agricoles en mutation

Pensées par certains comme la solution idéale pour garantir la sécurité alimentaire des villes ou imaginées par d’autres comme des constructions futuristes inquiétantes, les fermes verticales bousculent indubitablement les représentations sociales que nous avons tous des mondes agricoles et de la place qu’ils occupent dans nos sociétés contemporaines. L’érection de ces tours fertiles et l’irruption de l’agriculture dans la cité nous apparaissent de prime abord comme des ruptures fondamentales dans notre façon de concevoir non seulement la ville, mais aussi l’agriculture, l’agriculteur lui-même et la campagne. Toutefois, derrière ces ruptures apparentes, et au-delà des espoirs qu’ils peuvent susciter et des limites qu’ils laissent deviner, les projets de fermes verticales témoignent d’évolutions sociotechniques déjà à l’œuvre. La ferme verticale incarne une image paroxystique des mutations en cours et illustre bien l’éclatement contemporain des mondes agricoles.

Ce sont quelques unes des idées que nous développons avec Antoine Poupart et Pierre Compère sur le site internet du Laboratoire d’Urbanisme Agricole créé en 2011 à l’initiative de SOA, agence d’architecture, de Le Sommer Environnement, bureau d’étude spécialisé en ingénierie environnementale du bâti et du Bureau d’Études de Gally, spécialisé en paysage et en innovation végétale et agricole.

http://www.lua-paris.com/index.php?option=com_flexicontent&view=items&id=209:la-ferme-verticale-image-paroxystique-de-mondes-agricoles-en-mutation-209&Itemid=40

soa_mini ferme_int Copyright SOA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>